RH Mobilité

Les intrapreneurs qu'est-ce que c'est ?

Vous rêvez d’entreprendre, de porter votre propre projet ? Vous aimez aussi l’entreprise dans laquelle vous travaillez ? Ces deux mondes ne sont plus incompatibles, grâce à l’intrapreneuriat. Découvrez comment mener votre projet au sein même de votre entreprise !

Définition de l’intrapreneur

Si vous n’avez encore jamais entendu parler d’intrapreneuriat, en voici une définition : “l’intrapreneuriat est une démarche d’entrepreneuriat au sein d’une entreprise existante”. L’intrapreneuriat existe depuis les années 1970, mais se développe de plus en plus aujourd’hui, notamment dans les grands groupes pour favoriser l’innovation intra-entreprise.


Ainsi, contrairement à un entrepreneur, l’intrapreneur est salarié. Il obtient ce statut particulier en proposant une idée innovante (service, produit, activité…), validée par la direction de l’entreprise. Son objectif est alors de mettre en place et de développer son projet afin qu’il bénéficie à la société.

Quelques exemples d’intrapreneuriat

  • Gmail au sein de Google ;
  • Pack and Go au sein de la RATP ;
  • Kleen et Le Bon Gaz au sein de Total ;
  • Ariane au sein d’Air France ;
  • “20 projets pour 2020”, le concours interne de la Poste qui permet de repérer des projets d’intrapreneuriat...

Les avantages de l’intrapreneuriat

L’intrapreneuriat offre un certain nombre d’avantages, tant pour les intrapreneurs que pour la société.

Pour les salariés qui ont envie d’entreprendre mais qui aiment leur emploi, l’intrapreneuriat permet d’assouvir leur désir en menant à bien leur projet, sans quitter leur entreprise. Il est même plus facilement d’entreprendre de cette façon : en restant salarié, on conserve sa paie et on peut tester son projet sans perdre d’argent (l’entreprise fournit même un budget). Outre les questions monétaires, l’intrapreneuriat peut redonner du sens au travail, par le biais de ce nouveau projet à mener. Le salarié est mis en avant au sein de l’organisation, prend des responsabilités et est plus autonome. De plus, si le projet fonctionne, cela peut être un accélérateur de carrière non négligeable !

Du point de vue des entreprises, on retrouve autant de bénéfices : ces projets innovants leur offrent de nouvelles opportunités de croissance et de développement, sans dépenser une fortune en R&D ; simplement en profitant de la créativité et du dynamisme des employés. Cela permet également de conserver ses meilleurs éléments, qui auraient pu vouloir entreprendre ou tester leur projet dans une autre société.

Les inconvénients de l’intrapreneuriat

Si l’intrapreneuriat possède de nombreux bienfaits, il ne faut pas fermer les yeux sur les inconvénients inhérents à ce système. Quelques exemples :

  • l’intrapreneur reçoit une charge de travail plus importante, ce qui peut engendrer du stress supplémentaire ;
  • l’intrapreneur doit se conformer à la stratégie globale de l’entreprise pour la mise en oeuvre de son projet ;
  • même si le projet aboutit, l’intrapreneur ne sera pas propriétaire de son travail ;
  • les projets d’intrapreneuriat consomment un certain nombre de ressources humaines et financières de l’entreprise, sans garantie de réussite ;
  • l’entreprise doit être suffisamment préparée et structurée pour mener à bien les projets d’intrapreneuriat.